ATTENTION: SITE STRICTEMENT RESERVE AUX ADULTES

Le contenu de ce site de rencontre ne convient pas à un public mineur. Les photos et textes pornographiques disponibles peuvent choquer certaines sensibilités. En entrant, vous délarez être responsable et majeur.

Pour entrer sur ce site CLIQUEZ SUR ENTRER

SI VOUS ETES MINEUR (- 18 ans), cliquez sur Quitter pour sortir de ce site.

Entrer Quitter

Trouver un plan cul

Nous allons donc à présent plonger dans tout ce qui gravite autour de l’obsession des pieds, mais aussi de matière comme le latex, la fourrure ou des objets comme les talons hauts. Une occasion pour vous de découvrir aujourd’hui ce que l’on entend réellement et exactement par fétichisme.

Un domaine un peu obscur qui mérite quelques explications sur une pratique sexuelle qui, toujours de nos jours, étonne la plus grande partie de la population de cette planète.

Le fétichisme sexuel, c'est quoi ?

La première chose à savoir, c'est que l'on parle tout simplement de fétichisme sexuel lorsque l’excitation est en fait provoquée par un fétiche. Vous ne savez pas ce que cela signifie ? Pas de panique, nous sommes là ! Cela signifie que l'on est excité en fait par une partie du corps, ou même un objet. Mais cela peut également être une matière dotée d’un pouvoir ayant une symbolique assez forte.

Comment savoir si on est fétichiste ?

Pour savoir si on est fétichiste, rien de bien compliqué. Une grande partie de cette catégorie de personnes est attirée la plupart du temps par le pied d'une femme, par exemple, qui crée une excitation de ce type. Si vous êtes dans ce cas, nul besoin de tergiverser car, à partir du moment où les pieds stimulent votre libido ou peuvent être à eux seuls une source d'excitation sexuelle, on peut dire en fait que vous êtes un vrai fétichiste.

Comment rencontrer des personnes qui acceptent notre fétichisme ?

Il n'est pas facile de parler de ce qui peut-être considéré par beaucoup de personnes comme un travers sexuel. Une pratique peu commune, qui ne touche pas une grande majorité des personnes et qui reste donc un sujet assez tabou. Mais le plus important reste de savoir où trouver d'autres personnes qui partagent cette pratique et c'est tout naturellement sur internet et sur des sites spécialisés que vous les trouverez.

L'objet du fétichisme peut-être est une partie du corps

On a tendance à l’oublier, mais, la podophilie, à savoir le fétichisme des pieds et des orteils, arrive au top du classement des objets les plus adorés par les fétichistes. C’est d’ailleurs une des pratiques les plus connues par les non-initiés qui associe fortement ce courant sexuel à certaines pratiques qui impliquent un contact sexuel avec les pieds. Le cas par exemple du foot job qui consiste à masturber son partenaire avec les pieds. Mais il existe aussi des pratiques bien plus violentes qui consistent par exemple à se faire écraser par le pied. Heureusement, la douceur est également à l’honneur lorsque l’on pratique ce fétichisme sous un aspect plus doux, en léchant ou en mordillant ces membres.

La catégorie la plus soft et la plus tranquille reste les voyeurs du pied, qui se contentent de contempler les petits petons tant adulés en imaginant divers scénarios dans leur tête.

Mais si le sujet divise, ce n’est pas pour rien. En effet, la podophobie n’est pas si rare et peut-être même la pratiquez-vous sans vous en rendre forcément compte, avec votre partenaire.

Sans oublier que les amoureux de ces pratiques suivent de près les préférences des podophiles, mais que l’on retrouve également d’autres fétichistes d’autres parties du corps humain comme les seins ; une catégorie de personnes que l’on appelle les mazophiles, ou encore des fesses avec les pygophiles, du nombril avec les ombiphiles, ou encore du nez avec les nasophiles…

Vous l’avez compris, on trouve un peu de tout dans l’univers du fétichiste. Mais il n’y a pas que du fétichisme par rapport à des parties du corps… les objets ont aussi leur fan-club et plus particulièrement les vêtements comme dans le fetichisme des collants.

Le vêtement peut également être l'objet du fétichisme

On peut également être fortement excité par une tenue particulière.
Parmi les vêtements qui remportent du succès dans cette catégorie on retrouve, en tête et de loin au sommet du classement, les bas, les jupes et les cuissardes. Suivent ensuite les talons aiguilles qui satisfont la tranche des altocalciphilies, mais aussi les gants et les lunettes. Sans oublier que la lingerie et les sous-vêtements font également carton plein.

Il faut dire que c’est le Japon qui a particulièrement développé le concept du fétichisme de la petite culotte. Domaine connu là-bas sous le nom de Burusera, on le retrouve divisé en sous-catégories pour ses adeptes toujours plus nombreux. On retrouve certaines pratiques en effet, comme le Panchira qui consiste à regarder la culotte sous la jupe ; ou encore le Kagaseya, où le client peut renifler la culotte directement portée sur un modèle.

Autre vêtement qui remporte du succès : les uniformes. Voici une catégorie d’objets qui semblent cependant, et aux premiers abords plus proches du bdsm fetichisme que du fétichisme seul. En effet, cela est dû au fait qu’il suggère une mise en scène impliquant souvent des liens porno fetichiste. Des positions de subordination, mais aussi de soumission ou encore de domination.